Les métaux précieux

Articles traitant des métaux précieux
  • ...
  • /
  • Pourquoi investir
  • /
  • Guide d'investissement

ActionFuture: pourquoi faut-il avoir confiance en la remontée des cours?

Télécharger l'article en PDF

En 2010, en se promenant au centre des grandes villes, on commençait à voir fleurir, des enseignes de rachat de métal. Jusqu’alors ces nouveaux financiers ne s’intéressaient qu’à l’or de nos bijoux ou à celui de nos dents. Mais, aujourd’hui un changement s’amorce. A présent, outre nos parures, ces nouvelles enseignes lorgnent notre argenterie. Ce phénomène avait de quoi surprendre et quelle ne fut pas ma surprise quand il y à quelques semaines, je reçus dans ma boîte aux lettres, un tract m’informant que le bureau de tabac de ma ville proposait une expertise gratuite d’objets en argent, en vue d’un rachat bien entendu. Mon buraliste s’y mettait aussi, et, avec lui, une bonne dizaine de nouveaux magasins de proximité !

Une publicité sur une chaîne télévisée offrant d’envoyer ses bijoux et autres valeurs, pour une expertise puis de recevoir directement du cash par virement a fini de me démontrer combien cette nouvelle quête de métaux précieux prenait de l’ampleur. Ces publicités et démarchages amènent à se demander ce que l’argent métal peut bien avoir de spécial aux yeux de tous ces commerçants.

Un peu d’histoire : l’âge de l’argent

 L’argent à l’état naturel a été découvert il y a plus de 5000 ans. À cette époque, ce métal, comme l’or dont la découverte est antérieure, avait une valeur symbolique. Il était perçu comme les traces des dieux sur la Terre, et toute personne en possédant bénéficiait d’une aura mystique. À partir de ce moment, aucune matière n’a été plus importante pour l’Homme et son histoire que le metal Argent. Dès les premières civilisations néolithiques, le métal entame son ascension et prend une place dans la vie de l’Homme, et ce même si l’extraction proprement dite de l’argent ne débute en Anatolie qu’en 3000 av. JC. Cette opération était très complexe. A l’état naturel, l’argent est bien souvent mélangé à du plomb ; produit toxique qui empoisonnait les mineurs. Ainsi, ce furent les esclaves destinés à la potence à qui incombait ce labeur. Nonobstant ce destin tragique, ce sont les gisements d’argent qui vont contribuer à alimenter les empires et les civilisations naissantes notamment celles du proche Orient, de Crète, de Grèce et d’Égypte.

Sa couleur blanc pur, sa solidité et malléabilité séduisent. Il sera donc transformé en bijoux et en objets du quotidien ; Autrement dit, l’argent est d’abord utilisé pour ses vertus esthétiques, à des fins décoratives.

Ce n’est que vers 520 av. J.-C. que l’argent métal servira de monnaie sous forme de pièces. Bien sûr, ce n’est pas la première fois que l’argent sert à monnayer puisque le peuple lydien utilisait des pièces en électrum, soit un alliage or/argent qu’il était possible de trouver à l’état naturel dans les rivières de Lydie. Si de prime abord ce nom ne vous dit rien, le nom de Crésus éveillera sûrement en vous quelques souvenirs. L’expression « riche comme Crésus » est donc bel et bien réelle puisque ce sont dans les fondations en ruines de son palais qu’ont été découvertes des jarres remplies de pièces. Celles-ci en électrum et en argent, (appelées statères ou demi-statères) variaient de 8 à 17 grammes et possédaient déjà une valeur faciale puisque les symboles gravés représentaient iconographiquement une cité : l’abeille d’Éphèse, le sphinx de Chios ou encore la chouette d’Athènes. Ces monnaies ne représentaient cependant pas, un moyen de paiement rationnel, mais endossaient davantage le rôle d’emblème de prestige pour les cités et/ou les riches familles.

Par la suite, Rome, l’adopte en 269 av. J.-C en tant qu’élément dans son système monétaire. Il est désormais utilisé notamment pour le commerce. [Au IIe siècle, 200 tonnes d’argent étaient extraites par an pour les besoins de l’Empire romain]. Les monnaies en argent furent nettement plus utilisées que les monnaies en or ; le métal blanc servit pour les échanges quotidiens. « L’or est la monnaie des rois, l’argent, celui des hommes ». C’est l’Espagne et ses « mons argentarius » (littéralement montagne d’argent, dans le Sud ibérique) qui détrône la Grèce et devient capitale de la production d’argent vers l’an 100 ap. J.-C et ce, alors même que des gisements sont découverts et exploités entre 750 et 1200 en Europe Centrale notamment en Allemagne et en Europe de l’Est.

Au Moyen-âge pourtant, l’argent n’a pas vraiment la première place car les besoins en monnaie sont faibles. La grande partie de l’argent est conservée sous forme d’orfèvrerie et de lingots. Lorsque le besoin de monnaie se faisait sentir, ces objets et barres d’argent étaient fondus.

Je vous déconseille de faire pareil chez vous car la température de fusion de l’argent est de plus de 900°C !! D’autre part, il y a eu, dans l’occident médiéval, un problème important entre l’or et l’argent. Cet or que l’Empire romain se procurait dans les régions lointaines a quasiment disparu dès la fin de l’Antiquité. Charlemagne a donc supprimé la monnaie d’or au profit du monométallisme de l’argent. La reprise du commerce méditerranéen aux XII, XIIIe siècles ainsi que le développement des villes lança voire même, accentua la prépondérance du métal. Cet essor réclamait une circulation monétaire très importante alors que les mines en activité étaient rares et peu productives. Le XVe siècle connut un manque de métal considérable par rapport à ses besoins d’où l’idée d’aller en chercher ailleurs.

Le « Nouveau Monde »

Les galions espagnols accostaient en Castille, les cales pleines d’or, certes, mais d’argent également. Les différentes expéditions comme celles de Christophe Colomb avaient pour principal objectif de dénicher une terre de cocagne riche en métaux nobles : or et argent. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’ils en ont trouvés en abondance assurant ainsi à l’empire espagnol, gloire et richesse pendant plus de 300 ans.

 S’il avait été possible de convertir la valeur de l’once en dollar US à cette époque, elle aurait été estimée à environ 1200 dollars. Ces découvertes de filons étrangers redéfinirent le rôle de l’argent métal dans le monde. Entre 1500 et 1800 par exemple, la Bolivie, le Pérou et le Mexique ont effectué à eux seuls plus de 85% de la production et du commerce mondial.

Les États-Unis n’ont pas été en reste avec la découverte du filon Comstock au Nevada vers 1859. Cet État sera d’ailleurs surnommé «l’État de l’argent ». Au début des années 1870, la production mondiale augmente, passant de 40 à 80 millions d’onces par an. Évidemment, ces activités minières étant très lucratives l’exploitation des gisements s’intensifie et les innovations techniques d’extraction et de transformation y contribuent.

Entre 1876 et 1900, la quantité produite a quadruplé par rapport à la production moyenne des 75 dernières années, soit 120 millions d’onces extraites par an.

La consommation d’argent monte en flèche encore au début du XXe siècle avec la découverte de nouvelles veines argentées au Canada, en Afrique et au Mexique : 190 millions d’onces extraites par an.

Le ratio or/argent, vers 1919, 1920, flirte avec le 1 (un lingot d’or équivaut à un lingot d’argent).

Le potentiel haussier de l’argent

Ce rapport ; beaucoup de sceptiques le croient impossible aujourd’hui. Pourtant le potentiel haussier de l’argent est considérable ; les besoins en argent tout autant. Ils ont d’ailleurs subi un ‘boom’ avec l’industrialisation massive des années d’après-guerre. Si les industriels se tournent systématiquement vers l’argent, la raison est simple : le Trésor américain a vendu son stock de plusieurs millions d’onces en une seule fois pour permettre de garder le prix de l’argent en dessous de sa « valeur monétaire ». Les raisons de ces subterfuges sont essentiellement économiques. Etaient notés sur les dollars, en petits caractères bien sûr, « certificat d’argent » et « à paver au propriétaire sur demande ». Autrement dit, le gouvernement américain avait tout intérêt à user de ces manigances pour maintenir la valeur de sa monnaie et surtout conserver une industrie forte.

Aujourd’hui, même si l’argent métal est définitivement détaché du système monétaire depuis 1967, date à laquelle le président US Nixon annonçait la fin du standard or, de nombreux filons sont épuisés. Ce sont plus de 671 millions d’onces qui sont produites chaque année. Seul, le Mexique utilise encore de l’argent métal en très faible quantité pour sa devise. Au rythme actuel de consommation, l’épuisement de l’argent est prévu entre 2021 et 2037. Ces dates vous paraissent sans doute à des années lumières de notre présent. Le temps passent néanmoins plus rapidement qu’il n’y parait. Après tout, le passage à l’euro ne nous semblent pas si éloigné ; c’était pourtant il y a 11 ans, le 1er janvier 2002.

Nous sommes dans l’âge d’argent au sens propre du terme. En tant que consommateurs, vous pouvez toujours objecter que nous ne sommes plus au temps des conquêtes espagnoles et que nous avons aujourd’hui nos beaux billets de banque. Nous n’avons donc plus besoin de l’argent.

 C’est une grave erreur car en effet rien n’a changé. L’argent est toujours utilisé pour l’industrie à hauteur de 70% de la demande, pour la joaillerie ou encore la photographie. Il y a dix ans, la photo dite argentique constituait le deuxième débouché de la production mondiale soit un peu plus de 40 % de la demande en argent avec quelque 10 000 tonnes annuelles. Saviez-vous que vous possédez de l’argent sans même le savoir ?

L’argent est utilisé dans le milieu automobile pour sa résistance, mais surtout, car il est un excellent conducteur d’électricité. Pour démarrer votre moteur, pour baisser ou remonter vos fenêtres ou commander votre siège électrique, etc… il faut de l’argent. N’oublions pas votre antigel fabriqué à partir d’un dérivé de l’argent.

 Globalement, un peu plus de 35 millions d’onces par an sont utilisés pour l’industrie automobile. Etant donné qu’il se vend en France environ 2 millions de véhicules neufs par an, et que des spécialistes ont estimé qu’en 2018, 27 millions de voitures seraient vendues en Chine, l’argent a encore des beaux jours devant lui !

Cette industrie touche de nombreux autres domaines comme l’informatique. Si vous pouvez rétorquer ne pas posséder de moyens de transport motorisés, il est fort peu probable que vous n’ayez ni ordinateur, ni tablettes tactiles, ni smartphones / téléphones portables. Dans ces produits encore, l’argent est choisi comme conducteur d’électricité et sa malléabilité. Dans notre monde 2.0 nous sommes connectés en permanence via nos nouveaux gadgets technologiques smartphones, PC, tablettes… Le renouvellement continu de ces produits nous incite à consommer toujours plus de metal argent.

Résultat : en 2011, plus de 352 millions d’ordinateurs se sont vendus dans le monde. En 2012, presque 129 millions de tablettes tactiles ont été écoulées et depuis le 1er janvier 2013, ce ne sont pas moins de 144 millions d’ordinateurs qui ont été achetés. Ces chiffres impressionnants sont en constante progression, notamment sur les smartphones dont les ventes sont exponentielles : 720 millions pour l’année 2012 avec une hausse pressentie de 35% pour l’année 2013. Les téléphones portables battent le record avec 1.7 milliard de vente en 2012. L’argent se trouve dans leurs batteries, leurs claviers, leurs plus infimes composants et dans les puces. La teneur en métal blanc varie selon les sites et les comptes rendus. Il semblerait qu’un ordinateur contienne de 1.25g à 3g d’argent et qu’un téléphone, 0.35g à 1g. Les calculs sont simples. La consommation en argent ira crescendo avec la demande de plus en plus forte en matériels informatiques. Un petit élément vient d’ailleurs corroborer ces dires, la puce RFID. De ce nom obscur, nous ne savons pas grand-chose et pourtant, vous l’utilisez sans doute quotidiennement. Il s’agit d’un outil de traçabilité sans contact que vous retrouvez dans la gestion de CD, Blu-Ray, DVD, livres colis, objets divers et même sur les animaux. Si vous possédez un abonnement de transport en commun sous forme de carte, il est probablement doté d’une de ces puces. L’argent métal y est présent bien sûr à hauteur de 10.9 milligrammes. Infime pensez-vous ? Pas vraiment puisque ce marché est en pleine expansion. 126 puces sont vendues par seconde soit environ 3.98 milliards sur une année. C’est un marché de 7.5 milliards de dollars qui sera multiplié par quatre entre 2012 et 2022 et tous ces éléments en argent ne sont pas ou très peu recyclés. 

Insidieusement, l’argent et ses dérivés composent notre quotidien. L’argent est présent dans les écrans plasma et télévisions, le plastique, les vernis, les peintures, les réfrigérateurs et autres objets ménagés, les pansements, la plupart des médicaments, dans les climatisations et les boîtes alimentaires, les piles et même les miroirs, sans oublier en plaquage sur les cordes graves des guitares… minime partie de la longue liste comprenant plus de 10 000 applications. Pourtant, le recyclage en est irrémédiablement exclu. Ses vertus et propriétés demeurent irremplaçables. L’argent est très peu recyclé et les réserves naturelles fondent à vue d’œil. Selon les sources du Silver Institute, il resterait sur (ou dans la) Terre, 270 000 à 500 000 tonnes d’argent, ce qui est très peu. Nous sommes donc en face d’un produit rare indispensable néanmoins à notre quotidien.

L’argent est devenu un produit incontournable pour notre avenir.

 Non seulement il est utilisé dans l’industrie pharmaceutique pour ses vertus biocide, bactéricide, l’imagerie médicale, mais également dans le textile (création de vêtements « anti infections » et anti odeurs) et surtout dans le domaine du développement durable et recherche de nouvelles énergies propres. L’eau est sans aucun doute la denrée la plus vitale à notre survie et sans la moindre hésitation, la plus menacée ; la pollution et le réchauffement climatique n’y sont pas étrangers. Grâce aux principes énoncés ci-dessus, l’argent est en mesure de débarrasser l’eau potable de ses bactéries, nuisibles et odeurs. Il pourrait même remplacer l’utilisation de chlore, nocif pour la santé, et supprimer également les microbes de l’eau responsables de troubles comme la maladie du légionnaire. Les chercheurs planchent sur les vertus de l’argent qui aideraient à l’amélioration des systèmes de purifications. L’argent, comme l’eau est donc une ressource essentielle à notre vie. Il contribue d’ailleurs à la mise en place d’énergie verte puisque l’argent est un composant des panneaux solaires (photovoltaïques). Un panneau utilise environ 20g d’argent. Les commandes pour ces produits ont littéralement explosé notamment à cause (ou grâce ?) à la Chine qui achète près d’un tiers de la production mondiale. La demande en argent métal est passée d’un million d’onces en 2002 à 60 millions d’onces en 2011. L’industrie du solaire requiert 11% de la demande d’argent. Ces données sont en constante progression suite à diverses catastrophes et lois sur les normes écologiques des domiciles particuliers.

En 2014, la demande industrielle en argent métal sera amenée à augmenter jusqu’à atteindre des sommets de 511.6 milliards d’onces. 

L’argent métal est aussi affaire d’investissement. Il est apprécié pour sa valeur intrinsèque, sa capacité à ne subir ni hyperinflation ni dévaluation ainsi que pour sa fongibilité (il est facile à revendre, échangeable, aisément transportable). Pour ces principes ainsi que pour l’évidente raison de sa rareté par rapport à la demande grandissante, l’argent est un excellent placement sur le moyen ou long terme. En effet, la volatilité des cours et leur manipulation par les gouvernements et les grandes banques empêchent une spéculation sur le court terme. Ces mains-mises sur les cours ne sont qu’une répétition des faits du début du XXe siècle, énoncés précédemment. Le pouvoir manipule les cours des métaux pour maintenir la foi, l’intérêt dans la monnaie fiduciaire. Si les cours reflétaient la réelle valeur de l’argent, nous assisterions à une véritable fuite des monnaies. Toutefois, lorsque les réserves seront épuisées ou lorsqu’elles ne pourront plus répondre à une telle demande, et ce, dans un futur estimé à environ 10 ans, tout ce ‘truquage’ s’écroulera comme un château de cartes.

Ainsi, lorsque vous achetez de l’argent métal, vous contractez une sorte d’assurance pour votre avenir et vous protégez votre capital et votre patrimoine sur le long terme.

 C’est d’ailleurs le parfait moment pour acheter : le cours de l’argent a subi une correction de plus de 20% depuis le 1er janvier 2013. Si cette chute a fait pâlir les détenteurs d’argent, elle fait le bonheur des nouveaux investisseurs qui peuvent ainsi en acquérir à moindre coût. Pas de panique néanmoins. Le cours de l’argent ne pourra que remonter ; tout est une question de patience. Alors, un petit conseil, lorsque vous investissez dans l’argent, ne regardez pas le cours tous les jours! Laissez mûrir votre stock, n’y pensez que lorsque les cours flamberont, ce qui arrivera. En attendant, profitez de cette belle subvention des gouvernements qu’est le cours de l’argent sous-évalué et investissez ! 

 Vous pouvez placer vos billets dans l’argent de deux manières : en achetant de l’argent physique comme des pièces et des lingots ou en vous procurant des ETF soit du papier (dematerialize) stipulant que vous possédez x onces d’argent (en version très simplifiée !). Ces onces d’argent vous appartiennent fictivement et vous permettent de spéculer. Il est possible de demander la restitution de l’argent que vous avez acheté sur papier, mais les délais sont très longs et votre requête n’est pas sûre d’être traitée. Il est très rare de pouvoir récupérer de l’argent physique avec ces papiers tout simplement, car un lingot d’argent physique est vendu en moyenne cent fois sur papier. Selon certaines sources, plus de 800 tonnes d’ETF argent sont émises par semaine. Il serait bien sûr impossible de contenter tous ceux qui souhaitent être livrés en argent physique. 

 L’investissement dans ce type d’argent comporte le risque de ne jamais voir la couleur argentée du métal. Il est donc conseillé pour les Traders mais pas pour ceux qui veulent pérenniser leur avenir sur long terme. C’est d’autant plus vrai que les livraisons d’argent métal peinent à se faire, car l’approvisionnement pour de très importantes quantités devient problématique. Ces soucis sont notamment apparus d’octobre 2008 jusqu’en janvier 2009, pendant la crise grecque en mai 2010, en début 2011 ainsi qu’au moment des évènements chypriotes.

 Dans la perspective de protection de son patrimoine il est donc largement recommandé d’opter pour la fiabilité du métal physique comparé à la volatilité des ETF. Cependant, même en achetant des lingots et des pièces physiques, il faut rester vigilant. Il est important de s’assurer de la provenance du métal et des services que la société commerçante est en mesure de fournir. Acheter de l’argent n’est pas un acte anodin. Lorsque vous achetez une maison, vous pensez immédiatement aux possibilités de revente, vous vérifiez l’environnement, les services de proximité, la valeur du bien… Pour un investissement en métal, la démarche est identique. Vous devez également réfléchir au fait de posséder vos lingots à votre domicile ou de les confier en stockage. Gardez à l’esprit que 50% des cambriolages et autres effractions en Europe portent directement sur les métaux précieux. Parallèlement, si vous décidez de faire stocker vos métaux, quelques éléments sont à vérifier : vos métaux doivent vous être alloués nominativement. Vous devez pouvoir venir les chercher ou les demander à n’importe quel moment et les quantités stockées doivent être contrôlées régulièrement par des experts. Certaines sociétés vont stocker dans des zones franches, d’autres dans des coffres privés. Tant que les éléments précédemment énoncés sont respectés, ce n’est qu’une question de choix de la part de l’acquéreur. 

 Nous conseillons d’investir dans la Maple Leaf, la pièce d’argent la plus pure au monde (99.9% d’argent pur) ou la Silver Eagle, la plus demandée, ou des lingots ( à privilégier le lingot d’argent de 1kg ; rapport poids/prix plus intéressant que les lingotins). L’argent à fortement baissé, c’est donc le bon moment pour se parer d’argent ! 

Auteur : Sophie BUKOVATZ
Source : www.actionfuture.com/



Commentaires

Trading a écrit:

Compliment, c est un regale de vous suivre

01 janvier 2017
David M. a écrit:

Tout a fait le genre d'idee dont je me fesait du sujet, merci bien pour cette excellent billet

01 janvier 2017

Ecrire un commentaire

Trier les articles par:

Textes


Vidéos


Radios

Alerte de publication: