Les métaux précieux

Articles traitant des métaux précieux
  • ...
  • /
  • Pourquoi investir
  • /
  • Guide d'investissement

10 questions à Louis Schneider, Administrateur de la société Euporos SA

Quelle part de la production mondiale de métaux précieux l’industrie consomme-t-elle ?

Les métaux sont primordiaux pour l’industrie, l’or et l’argent notamment. Si l’or n’est que faiblement utilisé, l’argent en revanche est consommé en masse en étant très peu recyclé.

L’industrie en utilise plus que la production ne fournit. L’excédent de consommation est estimé à 150 millions d’onces par an. À ce rythme-là, les stocks mondiaux auront disparu aux alentours de 2015/2016. Quant aux veines d’argent restant à exploiter par les sociétés minières, les réserves permettront de tenir jusqu’en 2025/2030.

A titre d’exemple, il semblerait qu’un ordinateur contienne de 1.25g à 3g d’argent et qu’un téléphone, 0.35g à 1g. Lorsqu’on sait que les chiffres de vente avoisinent les 400 millions pour les ordinateurs et le milliard pour les téléphones, le calcul pour la consommation d’argent pour ce domaine est rapide !

Donnez-vous le nom de vos clients français à l’État ? Si oui à partir de quelle somme ?

Nous ne communiquons ni noms et coordonnées. Les informations relatives à nos clients sont couvertes par la loi fédérale sur la protection des données. Seule exception : si nous avons un soupçon fondé sur d’éventuels agissement illégaux d’un de nos client (blanchiment d’argent, drogue, terrorisme…), nous sommes tenus d’en avertir l’Autorité fédérale de surveillance des marchés (FINMA). Nous avons, dans ce cas précis, un devoir d’information à l’égard de l’État suisse, mais nullement à l’égard de l’État français.

Quels sont les objectifs sur l’or et l’argent à horizon 2, 5 et 15 ans ?

L’or sera toujours une valeur sûre, cependant, il est préférable de se focaliser sur l’argent. D’importantes quantités de ce métal précieux sont vendues « à découvert », c’est-à-dire, la marchandise vendue n’existe que sur le papier. On soupçonne que des ETF ne stockent qu’une petite partie des ordres d’achat des investisseurs. Il est difficile de prédire combien de temps les fraudeurs pourront encore tenir, mais il paraît raisonnable de présumer que leur supercherie prendra fin d’ici 2 à 5 ans, car les stocks mondiaux d’argent diminuent continuellement Parallèlement, l’industrie a un besoin croissant d’argent physique. Quand les stocks auront été entièrement utilisés, le prix subira un violent réajustement à la hausse.

Un deuxième réajustement haussier aura lieu sur un horizon de 15 ans. On peut, en effet, compter sur l’épuisement certains des mines

Quel impact aura la raréfaction des métaux précieux sur les cours et sur le mode de consommation de l’industrie ?

L’argent est un métal rare. Un groupe de géologues mandatés par l’Union européenne a conclu qu’il sera le premier élément épuisé. Au fur et à mesure qu’il se raréfiera, son prix augmentera.

Or l’industrie ne diminuera pas pour autant sa consommation ! L’argent métal est utilisé dans plus de 10 000 applications industrielles. Si certains tentent déjà de remplacer le métal par un substitut moins rare, comme l’industrie photovoltaïque, c’est pour le moment un échec. Les vertus lu métal blanc le rendent irremplaçable.

Exemple : si le fabricant utilise 20 g par ordinateur, la matière lui revient à 10 € actuellement ; si le cours décuple, on en serait à 100 €. Le producteur répercutera aisément le surcoût de 90 € au consommateur : que le prix de vente d’un Mac ou d’un PC augmente de 1200 € à 1290 € ne dérangera aucunement le consommateur. De même, qu’une voiture passe de 7500 € à 7590 € ne constituera aucun obstacle à la vente.

Craignez-vous un remake comme le 5 avril 1933, lorsque le président Franklin D. Roosevelt signa un ordre exécutif pour exiger, dans les quatre semaines, la restitution de l’ensemble de l’or détenu par les résidents américains ? Si oui quelles sont les parades ?

 À votre place, je redouterais plutôt une tonte des comptes bancaires ! Le tout récent exemple de Chypre vient de le prouver, il est fort simple pour le gouvernement de spolier les épargnants, en fermant les banques le temps qu’il faut. On travaille actuellement, au niveau de l’Union européenne, pour mettre en place un prélèvement automatique. Grâce aux progrès de la science informatique, le gouvernement, selon son bon plaisir, sera techniquement en mesure de débiter immédiatement la somme qu’il voudra de tous les comptes en banque de la nation.

 Quant aux métaux précieux, la confiscation par ordinateur est techniquement possible pour tout « compte en métal » (certificat ou avoir théorique sur compte bancaire dont la « devise » est l’or ou l’argent). Je vous signale qu’une telle expropriation vient tout juste d’avoir lieu, à Hong Kong ! La bourse des métaux précieux (Hong Kong Mercantile Exchange, HKMEX) a décrété le 20 mai 2013 qu’elle rendait sa licence au gouvernement, pour la reprendre plus tard. Or en cas de fermeture de la bourse, tous les contrats de vente à terme doivent être liquidés en espèces (cash settlement). La livraison physique aux acheteurs a été purement et simplement annulée!

 En revanche, les métaux précieux physiques ne peuvent pas être confisqués d’un clic de souris. Il faut déjà que le gouvernement mette la main dessus, physiquement. Acheter du physique est déjà une bonne précaution, si on compare au compte bancaire ou au compte métallique. Voici une parade pour empêcher les spoliateurs :

 Notre société stocke en Suisse ; chaque lingot est alloué nominativement, de sorte que vous pouvez à tout moment venir emporter votre bien, si vous ne souhaitez plus nous en confier le stockage. La Suisse est un pays traditionnellement favorable aux propriétaires et politiquement stable. Pour qu’une loi d’expropriation des détenteurs d’or devienne une réalité helvétique, il faudrait d’abord d’amples consultations d’acteurs sociaux, d’interminables débats parlementaires pour trouver le sacro-saint « compromis », et peut-être aussi un référendum populaire, vu que le peuple peut annuler toute décision du parlement. Les Suisses ne précipitent rien, et c’est précisément la lenteur du processus décisionnel, qui vous laissera suffisamment de temps pour réagir avant qu’il ne soit trop tard.

 Einstein, qui a vécu en Suisse, disait que la fin du monde y arriverait après les autres pays !

Votre société, Euporos SA, est spécialiste de l’argent physique. Pourquoi avoir décidé pour une spécialisation dans ce métal ?

 C’est une matière première méconnue des investisseurs privés, donc sous-évaluée. Les réserves mondiales diminuent inexorablement, alors que l’argent est absolument indispensable à l’industrie. Par conséquent, son cours a un superbe potentiel haussier. L’or, est un bon placement ; l’argent, c’est encore mieux. (Ci-contre graphique du cours de l’argent de 2001 à début 2013)

Vous affirmez que vous vendez du métal venant de fonderies suisses. Lesquelles ? Comment se passe l’acheminement ?

 Notre fournisseur principal Metalor est la plus grande raffinerie du monde. Elle respecte les standards éthiques, en excluant les fournisseurs de zones de conflit et/ou impliqués dans la corruption. L’excellent film docu-fiction Blood Diamond (2006) a pour thème le trafic de « diamants du sang », extraits dans des conditions atroces par de véritables esclaves africains. Eh bien, il existe aussi « l’or et l’argent du sang », notamment en Afrique.

 Metalor contrôle donc soigneusement la provenance des matières premières, pour garantir un commerce éthique. Bien sûr, l’authenticité du métal est tout aussi sérieusement garantie. Nous fournissons, sur demande, un certificat d’authenticité pour chacun des produits que nous vendons. Nous offrons la qualité et le sérieux typiquement suisses !

Vous proposez une option stockage au sein du système bancaire, n’avez-vous pas peur que ces stocks soient, un jour, ponctionnés par la banque elle-même ?

Nous avons loué une chambre forte à l’intérieur de la salle de trésor d’une banque suisse. La banque n’a pas accès à cette chambre.

Les dépôts des clients sont clairement étiquetés, chacun avec le nom du propriétaire respectif, de sorte que, même si Euporos SA faisait faillite, les lingots des clients seraient à l’abri et ne pourraient point être saisis par les créanciers de notre société. Notre dispositif ainsi conçu correspond aux exigences réglementaires de protection du déposant : « Les clients bénéficient d’un droit de distraction en cas de faillite du négociant » (FINMA : circulaire 2008/3 Dépôts du public, commentaire 16 bis).

 Pour en revenir au métal en lui-même, il a, comme vous le savez, subi une forte correction depuis janvier. Comment pouvez-vous l’expliquer ? Et comment se porte l’investissement des particuliers actuellement ?

Les cours de l’argent et de l’or ont subi une chute brutale et soudaine au printemps : -10 % pour l’or et presque -20 % pour l’argent. Un propriétaire de mines d’or et d’argent, lors d’un entretien confidentiel avec l’équipe d’Euporos SA, a dit « savoir de l’intérieur » (donc pas simplement par la presse ou par internet) que des centaines de tonnes de métal fictif, n’existant que sur du papier, ont été vendus « à découvert », afin de faire chuter le cours et, but recherché, décourager les personnes d’investir dans les métaux précieux, afin qu’elles restent dans le système bancaire et/ou boursier.

Le cours anormalement bas est une sorte de « subvention » offerte aux acheteurs. Nous observons qu’un grand nombre de particuliers en profitent, pour investir ou réinvestir. C’est le moment idéal pour l’achat d’or et d’argent, car la correction sera de courte durée !

Pour finir, quelles nouveautés votre société va-t-elle proposer à ses clients ?

Nous étendons notre gamme aux « petites coupures », afin de démocratiser davantage encore les métaux précieux. Désormais, nous proposons aussi des lingotins d’argent. Vous pouvez choisir toutes sortes de poids : 10 g, 20 g, 31 g, 50 g, 100 g, 250 g, 500 g et 1 kg.

Pour l’or, notre gamme descend jusqu’à l’unité de mesure, un seul gramme. Vous pouvez donc acheter 1 g, 5 g, etc. jusqu’à 1 kg.

Source : http://actuwiki.fr/dossier/21635



Commentaires

Aucun commentaire actuellement

Ecrire un commentaire

Trier les articles par:

Textes


Vidéos


Radios

Alerte de publication: